Partagez | 
 

 La sculpture au XIIXème

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Artisite
Admin


Messages : 81
Date d'inscription : 30/11/2012

MessageSujet: La sculpture au XIIXème   Ven 12 Avr - 10:16

En France, les sculpteurs du XVIIe siècle développent un art classique. Mis à part Pierre Puget (1620-1694), le «Michel-Ange français», dont les figures fortement expressives sont impressionnantes, les artistes créent des bustes réalistes, ou des œuvres décoratives, dont le plus bel ensemble se trouve dans le parc de Versailles.
Après cette période du siècle de Louis XIV, Jean Antoine Houdon (1741-1828) et Jean-Baptiste Pigalle (1714-1785) se consacrent à un art élégant et gracieux, plein de vie et de sensualité. Cet art était qualifié d'art de la surprise et du déséquilibre ; on parle même de «rococo», notamment en art décoratif. Il est en tout cas certain que ce sens du léger est très éloigné de l'art néoclassique, qui correspond à la fin du XVIIIe et au début du XIXe siècle.

La sculpture néoclassique:
Le néoclassicisme commence vers 1750, après avoir été jugé comme un style rococo. Portés par une admiration pour l'art grec, et notamment pour la sculpture, qui y tenait la première place, les sculpteurs tentent de restaurer la grandeur de leur art. L'allemand Johann Joachim Winckelmann invite les artistes à «imiter l'art grec pour devenir inimitables». L'Italien Antonio Canova (1757-1822) est le meilleur interprète de cette esthétique, qui ne limite pas toujours son inventivité à la seule imitation. Son groupe, d'un raffinement sensuel marqué, montre un intérêt pour la beauté des corps juvéniles et une attention particulière au polissage du marbre.

Ce courant se développe dans tous les pays européens (Rome, Danemark, en Angleterre) mais aussi aux États-Unis avec Horatio Greenough. Ce dernier utilise des formes antiques pour traiter des thèmes modernes, comme le montre sa statue de George Washington (1832-1840). Pour faire le portrait de ce héros moderne, il s'inspire du célèbre Zeus assis (oeuvre d'art malheureusement disparue). Le personnage est figuré dans sa nudité antique drapée dans une toge, et acquiert ainsi un statut légendaire. Le néoclassicisme sculptural se prolongera jusque vers 1850, sans évolution très marquée.


Représentation de Zeus assis


George Washington

Comparaison entre Pierre Puget et Jean-Baptiste Pigalle:


Pierre Puget, "Milon de Crotone", 1682

Jean-Baptiste Pigalle, "Mercure", 1744
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artisite.fr-bb.com
 
La sculpture au XIIXème
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Gilbert Housset (L'art du bois et de l’automobile )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Rubriques :: XVIIIe siècle :: Sculpture-
Sauter vers: