Partagez | 
 

 Le théâtre au XIX siècle (le romantisme)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Artisite
Admin


Messages : 81
Date d'inscription : 30/11/2012

MessageSujet: Le théâtre au XIX siècle (le romantisme)   Ven 22 Mar - 10:59

Le théâtre au XIXème siècle :

Le romantisme : une forme d'art réactionnaire

Le mouvement des Lumières a soulevé en France et en Europe des débats artistiques et idéologiques, qui trouvent leur synthèse, au tournant du XIXe siècle, dans le "romantisme". Le théâtre joue un rôle majeur dans cette évolution.

Le romantisme, comme par réaction, exalte l’émotion plutôt que la raison. Il prétend se libérer de toute règle (et surtout des règles "classiques" issues de la Renaissance).

Le romantisme exalte le mystère et le fantastique. Il cherche l'évasion et le ravissement dans le rêve, le morbide et le sublime, l'exotisme et le passé.

La société mondaine concrétise la rupture définitive entre "l'art" et "l'artisanat". L'époque toute entière est dans l'exagération, l'exaltation, l'intensité à tout prix.



Le romantisme en France

En France, Victor Hugo ouvre avec la Préface de Cromwell (1827) la grande vogue romantique et proclame la liberté totale de l'invention et de la forme théâtrale.
Admirateurs de William Shakespeare, Stendhal et Alfred de Vigny théorisent quant à eux un théâtre de « l’illusion parfaite ». Stendhal souhaite instaurer une tragédie française en prose qui trouve son accomplissement dans le théâtre romantique.
Le théâtre romantique, qui prend fin en 1843, soulève les passions, avec des pièces-manifestes comme Hernani de Victor Hugo.









Le romantisme en général

L'effet dramatique, ou un moment dramatique, vise à émouvoir, à toucher le spectateur. Il fait appel à sa sensibilité. L'expression est souvent celle une perspective bourgeoise. L'action s'explique sur nombreux nouveaux facteurs. Les personnages sont historiques (rois, nobles souvent déclassés et roturiers) l'époque est antérieure à celle de l'auteur mais limitée aux temps modernes. Les lieux sont multiples et mélangent des décors intérieurs ou intimes qui contrastent souvent avec la nature, les jardins et les espaces publiques. Le drame romantique est théorique et vise à atteindre plus de vérité par le mélange des genres (tragique et comique) et par le mélange des tons sublimes ou grotesques. Ex: Hernani de Hugo.



Le Théâtre Romantique:

Ce théâtre est associé à la période romantique littéraire de 1830 à 1850.
Ce théâtre est influencé par de nombreux éléments:
- la redécouverte de Shakespeare, (voir Racine et Shakespeare, par Stendhal)
- les premières traductions de Shakespeare en Français
- la découverte de la littérature romantique anglaise du 17e et du 18e siècles,
- l'influence de l'Allemagne de Madame de Staël,
- l'influence de la littérature romantique de Goethe,
- Les Confessions d'un Enfant du Siècle de Musset
- les textes théoriques de V. Hugo
- les perspectives politiques de la génération qui est née pendant l'empire de Napoléon
- les demandes libertaires de la Restauration
- l'état du théâtre classique en 1800
- l'éveil de la Révolution Industrielle et son désir de changements
- les demandes d'un public qui veut s'adapter aux mouvements de 1820 et refléter la complexité de l'époque
- questionner les règles de la bienséance.


Ce théâtre attaque une nouvelle vue de la réalité et de l'art:

- le concept du beau
- le mélange des genres
- le concept du grotesque


Une nouvelle esthétique dramatique:

- l'action
- la notion du héros romantique
- un nouveau langage qui renouvelle la vue de l'alexandrin, de la poésie et de la prose définit - le dialogue lyrique
- des changements dramatiques qui affectent la figuration, les décors, les mouvements de scène


Alfred de Musset :





Alfred de Musset est un auteur très brillant qui a écrit l’essentiel de son oeuvre très jeune : débuts éblouissants, vie courte et mouvementée qui se retrouve dans ses écrits, dernières années assez stériles. Son œuvre révèle une profonde originalité par rapport aux écrivains de son époque : certes il sait très bien dénoncer le mal du siècle, mais sa culture classique, voire aristocratique, réapparaît sans cesse.

Lorenzaccio est un drame perturbant : il est difficile de savoir si on peut qualifier Lorenzo de héros ou d’antihéros : le mélange de vice et de pureté chez lui reflète le caractère clair-obscur de la pièce, qui est emprunte de ton tragique, avec ses complots dans l’ombre, ses meurtres, ses haines et ses lâchetés, mais cela en compagnie d’un ton léger continu, grâce aux bouffonneries du Duc, des badinages des commerçants, et surtout des féroces sarcasmes de Lorenzo, qui malgré leur aspect cynique, font sourire. Aussi, l’étincelle dont parlait Victor Hugo a donné lieu chez Musset à une pièce ambiguë ; mais qui ressort bien plus différente du théâtre classique que ne l’aurait fait un simple mélange des genres, qui, lui, résultait en drame bourgeois, comme en a écrit Diderot. Non, le drame romantique représente non seulement un passé historique qui permet de comprendre le présent, ainsi que souligne le rôle de l’individu dans la société. Or, si Lorenzaccio peut paraître profondément pessimiste, il dénonce aussi la situation politique instable du début du XIXème siècle, et ainsi nous laisse nous interroger sur un autre but des écrivains romantiques : influencer leurs contemporains à travers leurs esprits.

Musset écrit des poésies lyriques, narratives, dramatiques. Il met aussi du lyrisme, du bouffon, du dramatique dans son théâtre. Dans le même temps, son attirance pour le classicisme le conduit à essayer des formes fixes variées : sonnet, rondeau, ballade. Plutôt que des drames, il écrit des comédies, il écrit aussi de nombreux proverbes dramatiques, genre apprécié au 18ème siècle, faciles à publier et à jouer : dans un espace et un temps aux proportions réduites, 2 ou 3 personnages, de préférence comtes et marquises, parlent en distillant quelques vérités parfois dures sur le cœur humain.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artisite.fr-bb.com
 
Le théâtre au XIX siècle (le romantisme)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» @VendrediEtMoi #VendrediEtMoi #CommunityManager : #Tournure et #crinoline : la #mode du XIX et début du #XXième #siècle

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Rubriques :: XIXe siècle :: Théatre-
Sauter vers: