Partagez | 
 

 L'architecture du XXème siècle.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Artisite
Admin


Messages : 81
Date d'inscription : 30/11/2012

MessageSujet: L'architecture du XXème siècle.   Ven 7 Déc - 11:31

L'architecture est l'art de la conception et de la mise en forme d'espace de vie, comme celle d'une demeure, d'un établissement industriel, ainsi que ceux d'espaces urbains. L'histoire de l'architecture est avant tout le reflet de l'histoire des hommes. Chaque mouvement artistique rencontre une époque, un environnement philosophique, politique ou spirituel, bien particulier.
L'architecture contemporaine du XXème siècle fait appel à des techniques modernes permettant de construire des formes innovantes et audacieuses.
Pendant plusieurs décennies, les architectes modernes vont entreprendre jusqu'au bout les idées des visionnaires du 18è siècle, des constructeurs et des utopistes du 19ème siècle. Au début des années 1960, l'uniformité, l'homogénéisation et la monofonctionnalisation de l'urbanisme et de l'architecture moderne va induire le déclin de l'architecture et de l'urbanisme.


Première moitié du 20è siècle : le modernisme.
L'éclatement des genres et des styles se confirme au XXè siècle. Désir de liberté, rejet des groupes et des étiquettes, affirmation de l'individualisme.
Une architecture dite "moderne" va alors se développer.
Elle se caractérise par la cohésion entre le contenu et la forme, avec des structures affirmées.

- Le pré-rationalisme
Pour parler de l'architecture qui se développe entre les deux guerres, on utilise généralement le qualificatif de "mouvement moderne".
Cela correspond à l'effort de plusieurs architectes pour prendre leurs distances par rapport aux styles académiques.
Pour cela, ils vont utiliser de nouveaux matériaux et technologies, et éliminer des éléments décoratifs inutiles et superflus.

Auguste Perret, maison de la rue Franklin. Adolf Loos, la maison Steiner à Vienne, 1910.



- Le style international au cours des années 1920-1930
Apparaissent des constructions qui ont en commun leur aspect cubique, des toits plats à usage de terrasses, des façades sans ornement et parfois des fenêtres en longueur favorisant l'éclairement des pièces.
Cette nouvelle architecture se manifeste partout dans le monde et dégage une telle homogénéité que l'on parle rapidement de Style International.
Le Corbusier, Villa Savoye à Poissy. Franck Lloyd Wright, Maison Kaufmann,





Seconde moitié du 20ème siècle : au delà du modernisme.

L’histoire de l’architecture et de l’urbanisme s’est accélérée au cours des dernières décennies et a connu des transformations radicales. Les architectures contemporaines peuvent être en gros classées suivant quatre principes distincts :

- L’architecture de l’après-guerre 1950-1960 (tendances européennes)
L'architecture moderne en Europe est principalement utilisée afin de résoudre des problèmes très concrets, telle que la reconstruction des villes endommagées par la guerre ou la reconstruction de logements fonctionnels et économiques. Ce sont majoritairement des bâtiments personnels.
Certains courants tentent de prolonger les expériences des années 20-30. Ainsi, les architectures brutalistes s'inspirent des travaux de l'architecte Le Corbusier comme sa Cité Radieuse (1952) et du bâtiment de Chandigarh, en Inde (1953). Ils vont développer des bâtiments aux formes géométriques anguleuses, qui frappent par leur régularité et qui gardent souvent l'empreinte du coffrage, sans revêtement ni décoration.

Le Corbusier, Cité Radieuse (1952). Bâtiment de Chandigarh (1953).


- L’esthétique du high-tech (la techno-architecture)
Dans la seconde moitié du 20ème siècle, apparait une tendance appelée "High-tech". Elle fonde ses racines dans l'architecture de fer du 19ème. Grâce à l'expressivité des éléments constructifs dérivés du monde de l'ingénierie et de la technologie, la conception de ces architectures fonde son esthétique. Les techniques traditionnelles tel que le mur de briques, sont abandonnées en faveur de nouvelles structures et matériaux tels que l'acier, des panneaux métalliques légers, ou du plastique.

- Le déplacement du modernisme (le post-modernisme)
A partir de 1960, des tendances vont se développer en opposition aux impératifs du rationalisme. Contrairement au modernisme qui refuse les formes historiques traditionnelles, le post-modernisme se manifeste, par un mélange des styles, des citations d’éléments classiques sous l’angle ironique ou ludique et de rappel de la culture populaire.

- L’instabilité de la fin du millénaire (le déconstructivisme)
Dans les années 1980 et 1990, une attitude émerge, qui s'oppose à la rationalité ordonnée de l’architecture moderne. Les éléments conventionnels de l’architecture sont décomposés et recomposés en formes apparemment incohérentes qui défient les lois de la gravité. Les traits récurrents de ce mouvement sont généralement l’oblique, l’instabilité, la dysharmonie dans les rapprochements de formes et de matériaux, ainsi que l’irrégularité.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://artisite.fr-bb.com
 
L'architecture du XXème siècle.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Challenge Architecture extérieure - Tony.3ds /// SketchUp - Artlantis - Photoshop
» kheops architecture
» architecture 2D 3D
» [JOB] Je recherche 2 graphistes C4D pour projet Architecture
» recherche graphiste 3D architecture

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Rubriques :: XXe siècle :: Architecture-
Sauter vers: